Mazda MX-5 : c’est le temps de vous faire plaisir à l’approche de l’été

Mazda mx 5 2019

L’hiver que l’on connaît cette année n’épargne personne au Québec. En fait, c’est du jamais vu depuis 10 ans. Lorsque la saison d’hiver est aussi dure, il est normal d’avoir encore plus hâte à l’été.

Et généralement, après avoir souffert un peu, on a envie de se gâter. Certains l’ont peut-être déjà fait avec un (ou deux) voyage dans le sud. D’autres prévoient peut-être le faire prochainement avec un achat d’une tout autre nature.

Et si cette dernière était une voiture ? Alors là, il faut qu’on se parle.

En fait, il faut qu’on se parle de la Mazda MX-5. La bonne vieille Miata, comme certains l’appellent encore.

Une édition anniversaire pour les 30 ans de Mazda

Le roadster de Mazda a fêté ses 30 ans. La compagnie propose même une édition anniversaire cette année, à raison de 3000 exemplaires. Lorsqu’on est le créateur du roadster le plus vendu au monde, il faut fêter ça.

Quant à votre occasion de fêter l’été qui arrive avec l’achat d’une voiture, il n’existe pas de meilleure occasion de se gâter qu’avec l’acquisition d’une MX-5 dans une gamme de prix que l’on peut qualifier de raisonnables. On ne se ruine pas en mettant la main sur ce bolide.

En prime, on devient propriétaire d’une des voitures les plus agréables à conduire sur le marché. En fait, faites le tour de l’industrie et nonobstant le prix, la MX-5 peut se mesurer à n’importe quelle concurrente en matière d’agrément de conduite.

Pas une seconde d’ennui avec la Mazda MX-5

En fait, dès qu’on s’installe au volant, un sourire se colle sur nos lèvres. On découvre dans un premier temps une position de conduite parfaite. Son caractère sportif nous met immédiatement dans l’ambiance. La présentation devant nos yeux est simple, fonctionnelle et axée sur une chose ; nous faciliter la vie.

En faisant basculer le toit souple vers l’arrière, une opération qui peut se faire d’une seule main, on découvre alors le ciel qui nous invite à prendre la route.

Une fois engagé sur cette dernière, c’est simple, le plaisir est constant. La MX-5 propose un équilibre parfait. Sa conduite est semblable à celle d’un go-kart. En matière d’agilité, il faut regarder chez Porsche pour trouver une équivalence. Ce n’est pas peu dire.

Une MX-5 plus puissante

En prime cette année, la MX-5 a vu son moteur subir quelques améliorations. La puissance, notamment, s’en est trouvée bonifiée. Auparavant, on profitait d’une cavalerie de 155 chevaux. Désormais, ce sont 181 étalons qui n’attendent que notre enthousiasme. Des accélérations plus vives ne se traduisent que par une chose ; un surplus d’agrément.

Pour gérer la puissance, deux transmissions peuvent être greffées à la MX-5. Dans un premier temps, il y a bien entendu la possibilité d’y aller avec une unité automatique à six rapports avec mode manuel. Cependant, et c’est le choix tout désigné avec ce type de voiture, il y a une boîte mécanique à six engrenages qui décuple le plaisir que l’on peut ressentir aux commandes de cette puce.

Dans les deux cas, les unités font de l’excellent travail. Le mariage avec la mécanique est sans reproche.

Vous y pensiez, mais hésitiez un peu ? Vous connaissez l’expression qui dit qu’on ne vit qu’une seule fois. C’est le temps ! Au volant d’une MX-5, vous aurez l’impression de renaître chaque fois que vous l’utiliserez.

Elle est à ce point agréable. Un essai vous convaincra.

Laisser un commentaire

Fermer

Téléphonez

CLAVARDEZ